Menu

>Enquête


>Critères IHS



>ANAES


>Relaxation, hypnose


>Diagnostic rapide


>Questions Réponses


>Guide de prescription


>Equivalents migraineux


>Articles de synthèses

Questions réponses

Les enfants peuvent ils souffrir de migraine ?
La pathologie migraineuse représente la première cause de céphalée récurrente de l'enfant. Entre 5 et 10 % des l'enfants présentent d’authentiques crises migraineuses. La migraine peut débuter dès l’âge deux ans.
Les données épidémiologiques françaises sont comparables à des autres pays*(Finlande, Grande Bretagne, Italie, Grèce, Turquie, Iran, Arabie Saoudite…)


Comment diagnostiquer la migraine de l’enfant ?
Le diagnostic médical de migraine peut se faire facilement en écoutant l’enfant et ses parents décrire ce qui se passe pendant les crises et grâce à un examen complet de l’enfant (réflexes, tension artérielle...).
Il n’est pas nécessaire que le médecin le voie en pleine crise ni de passer de nombreux examens (scanner, électro-encéphalogramme, radio...).


Est-ce une maladie génétique ?
Dans environ 90 % des cas, on retrouve d’autres personnes de la famille qui sont ou qui ont été migraineuses. Mais pour certaines d’entre elles, le diagnostic de migraine n’a pas été fait. Ces antécédents aident à diagnostiquer la maladie chez l’enfant et on connaît de mieux en mieux les gènes responsables de la migraine


À partir de quel âge cette maladie peut-elle toucher les enfants ?
Contrairement à ce que l’on pensait, des nourrissons ont parfois déjà de vraies crises. Mais il est difficile de faire le diagnostic à cet âge, il faut pour cela, attendre
que l’enfant commence à parler pour décrire sa douleur.

Est-ce que la migraine peut provenir d’un problème ophtalmologique ?
La migraine n’est qu’exceptionnellement liée à des problèmes ophtalmologiques. Par contre les efforts de concentration, liés à la compensation d’un problème de vue peuvent être un facteur déclenchant de la crise.


Le régime alimentaire peut-il avoir une influence sur le déclenchement des crises ?
Non, l’alimentation n’est que très exceptionnellement liée à la migraine chez l’enfant. En revanche, l’alcool et certains aliments peuvent, chez l’adulte, être à l’origine de certaines crises.


Peut-on guérir de la migraine ?
Pour la grande majorité des enfants et adolescents les crises diminuent ou disparaissent en grandissant (vers 15-20 ans). Les médicaments soignent les crises mais ne font pas disparaître la maladie. En revanche, une bonne prise en charge peut en améliorer l’évolution.


Est-ce une maladie grave ?
La migraine ne met jamais la vie de l’enfant en danger malgré l’apparence impressionnante de certaines crises (pâleur “cadavérique”, vomissements importants, torpeur...).


Y a-t-il des migraines plus ou moins graves ?
Certains enfants ont des crises légères, espacées et faciles à traiter, d’autres, des crises beaucoup plus longues, fréquentes et intenses. Cela dépend aussi des périodes et des traitements qu’ils vont recevoir.

Est-ce une maladie psychologique ?
Non, c’est une maladie génétique. Dans certaines crises, le côté psychologique est d’ailleurs totalement absent : crises déclenchées par des stimulations sensorielles (excès de bruits, chaleur, lumière...). Mais souvent, les facteurs déclenchants psychologiques sont au premier plan et c’est pour cela que l’on considère encore trop souvent la migraine comme une maladie psychologique. Cette vision réductrice est dangereuse car elle peut :
- empêcher de prendre cette maladie au sérieux et donc retarder une bonne prise en charge.
- rendre, à tort, l’enfant responsable de ses crises.
- faire suspecter une simulation de la part de l’enfant (“ C’est du cinéma ! ”).

Y a-t-il des différences entre la migraine de l’adulte et celle de l’enfant ?
C’est la même maladie, mais l’enfant a plutôt mal au niveau du front ou des deux tempes simultanément et ses crises sont plus courtes. La migraine est plus facile à traiter chez l’enfant que chez l’adulte, il ne faut donc pas la considérer comme une fatalité.

N’y a-t-il pas un risque que ces maux de tête proviennent d’une tumeur cérébrale ?
La plupart des parents ont cette crainte. Mais un examen clinique complet et l’interrogatoire précis de l’enfant suffisent souvent à éliminer ce diagnostic. Si un doute persiste, des examens spécifiques seront alors demandés (scanner, IRM....).

Un enfant peut il se plaindre d’avoir mal à la tête pour ne pas aller à l’école ?
Le stress, l’anxiété et les contrariétés sont souvent à l’origine des crises de migraine, c’est pour cela que l’on a parfois tendance à penser que l’enfant invente ou utilise ses maux de tête. Mais il faut savoir qu’en aucun cas l’enfant ne déclenche volontairement sa crise.

_______

*Annequin D, Dumas C, Tourniaire B, Massiou H. Migraine et céphalée chronique de l'enfant Rev Neurologique. 2000; 156: 4S 68-74.